Pourquoi les paléontologues du web ont tort

Trouvé le 22 mai 2013 à 9:58 par - 823 vues


« Google + va tuer Facebook car personne ne peut animer plus de deux réseaux sociaux. » « Pheed va tuer Twitter. » « Google + est un Twitter killer » Ces assertions, vous les avez forcément entendues ou lues quelque part. Elles sont la pierre angulaire du raisonnement étriqué selon lequel un réseau social chasse l’autre. Pourtant, nombreux sont les faits qui viennent infirmer cette prédiction. Démonstration…

Source et suite de l’article : Pourquoi les paléontologues du web ont tort


<- Actualité précédente: Etude : Facebook reste dominant chez les jeunes
->Actualité suivante: Google Plus : Les fonctionnalités inédites du Nouveau G+

Publié dans SMO, Web 2.0 & e-reputation, Webmarketing & co'm |

Découvrez les articles sur le même thème