Il ne faut pas avoir peur de Google, mais du monopole

Trouvé le 25 septembre 2009 à 12:16 par - 1 757 vues


Emmanuel Hoog, président de l’INA, vient de publier au Seuil un essai intitulé « Mémoire année zéro », où il s’interroge sur la manière dont la révolution numérique change notre façon d’appréhender la mémoire et l’histoire, en offrant à l’humanité le rêve d’un stockage éternel du savoir. Il pointe le risque d’une « bulle mémorielle » et s’inquiète du rôle dominant que s’arroge Google dans l’accès à l’information et à la culture. Entretien à bâtons rompus, en pleine polémique sur la numérisation des livres par le géant de l’Internet…

Retrouvez les propos recueillis par les Echos : http://www.lesechos.fr/info/comm/020148085360.htm


<- Actualité précédente: Le réseautage social et vos affaires
->Actualité suivante: Le SMO, nouveau joujou des Webmarketers (mais rien qu’un joujou)

Publié dans Actualités Google, Les Echos, Tests, enquêtes et témoignages |

Découvrez les articles sur le même thème