Du Google bombing au Yahoo! bombing

Trouvé le 6 février 2008 à 15:46 par - 1 400 vues


Même après sa mort, le Google bombing fait reparler de lui. rappelez-vous, en février de l’année dernière, Google avait mis un coup d’arrêt à cette pratique qui restait cependant techniquement réalisable sur d’autres moteurs.

Et cette nouvelle affaire est bien la preuve que, pour le moment, seuls les résultats obtenus sur le moteur phare font sens. Google bombing ou pas ? Chez Philipp Lenssen comme chez Danny Sullivan, on se demande s’il ne s’agit pas d’un bombardement mêlé à un référencemement naturel qui, en somme, refléterait la façon dont les internautes qualifient (par liens interposés) la scientologie. Mais Abondance semble avoir trouvé le ou les coupables.

Loïc Le Meur est un koala grégaire

Certains se sont souvenus d’un petit test de l’année dernière, j’avais pu mettre en place un bombardement Google maison avec un seul lien placé sur une des pages de mon blog. Un terme peu compétitif pour bombarder une page peu référencée, j’avais en parallèle décidé de lancer une seconde expérience en visant une page plus « lourde ». J’avais donc placé dans un de mes billets un groupe de mots (« koala grégaire », choisi parce que peu référencé), lié au site de Loïc Le Meur (pardon Loïc, c’était pour la science). Si ce bombardement n’a jamais marché sur Google, il fonctionne désormais sur Yahoo!.

pardon-loic.jpg

Un exemple de Yahoo Bombing ? « gros balourd » et le site du Parti Socialiste

Source et suite de l’article : http://www.palpitt.fr/blog/index.php?post/2008/02/06/Loic-Le-Meur-est-un-koala-gregaire


<- Actualité précédente: Sortie du petit livre rouge du marketing interactif
->Actualité suivante: Les formulaires débarquent dans Google Doc

Publié dans Archives |

Découvrez les articles sur le même thème

    Aucun article trouvé