http://www.secrets2moteurs.com/wp-admin/theme-editor.php

L’ICANN face au cybersquatting

Trouvé le 16 décembre 2005 à 14:59 par - 658 vues


Depuis 2004, une poignée d’entreprises américaines se livrent à un ballet des plus curieux : chaque jour, des centaines de milliers de noms de domaines en extension .COM sont enregistrés, puis disparaissent comme par magie dans les cinq jours qui suivent. Focus sur un modèle économique parasitique entretenu par l’ICANN : le cybersquatting furtif.

Prestataire d’enregistrement accrédité par l’ICANN, la société américaine Domain Name Sales fut la première à pratiquer un cybersquatting agressif sur une échelle encore jamais atteinte.
Courant décembre 2004, elle procéda à l’enregistrement quotidien de plusieurs dizaines de milliers de noms de domaines, usurpant des centaines de marques de notoriété mondiale, en utilisant un procédé peu connu mais tout à fait légal l’autorisant à supprimer ces noms de domaines après cinq jours d’activité et obtenir de l’ICANN le remboursement total des frais d’enregistrement ($0.25 par domaine). Ainsi était né le « cybersquatting furtif », technique permettant de capter un maximum de trafic Internet, de mesurer le potentiel commercial des domaines squattés et de ne conserver que ceux susceptibles de rembourser leurs frais d’enregistrement définitif.

Lire l’article complet : http://www.sigint.fr/news/polemiques/l-icann-face-au-cybersquatting.html


<- Actualité précédente: Opera dément les rumeurs de rachat
->Actualité suivante: Des clips d’AOL sur Google Video

Publié dans Archives |

Découvrez les articles sur le même thème

    Aucun article trouvé