2011 : l’année du crowdfunding ?

Trouvé le 28 février 2011 à 6:00 par - 1673 vues


Le financement participatif (crowdfunding en anglais) connait un succès grandissant sur Internet. 2011 s’annonce comme l’année de la confirmation et de l’accélération pour ce concept, après le décollage de 2010. C’est ce que l’on peut déduire d’un examen portant sur le terme « crowdfunding » sur l’outil GoogleTrends qui mesure les requêtes les plus populaires sur le moteur de recherche. L’éclosion récente d’une multitude de sites dans le monde, confirme cette tendance. Le secteur du Crowdfunding se structure peu à peu avec quelques leaders mondiaux (Kickstarter, RocketHub, Sponsume …) et des jeunes pousses hexagonales qui proposent des variations originales du concept : MyMajorCompany dans le domaine du co-investissement (qui a permis à Grégoire de percer), ou Mutuzz dans le domaine de la souscription généraliste. Mutuzz est une nouvelle plate-forme dont la réalisation a mobilisé de nombreux acteurs, tant privés que publics (notamment l’Incubateur Régional d’Aquitaine). Elle propose une solution de financement participatif des projets numériques et artistiques (musique, article de presse, enquête, livre électronique, logiciel), mais aussi des spectacles (concert, théâtre, événements sportifs) en mettant en relation sur une plate-forme internet, les créateurs de ces produits et des acheteurs potentiels. Le principe de Mutuzz est celui du préachat (ou souscription) qui permet aux internautes de se procurer un produit numérique à un tarif avantageux, ou à des conditions préférentielles (pour le monde du logiciel libre par exemple) avant qu’il ne soit produit. Il favorise ainsi l’éclosion de nouveaux talents, grâce aux valeurs de partage et de solidarité. Mutuzz améliore le principe en introduisant des nouveautés attendues par les internautes :

  • la plate-forme s’adresse à des acteurs publics (en particulier, les collectivités locales concernant les projets de spectacles) ;
  • l’accès aux services de base de base est ouvert à tous les projets, sans présélection ;
  • Il est fait appel à l’intelligence collective qui devrait permettre l’adaptation des productions aux souhaits du public, …
  • Les internautes peuvent déposer des idées (d’articles de presse, de logiciels, …) pour que des professionnels ou des amateurs les réalisent.

La plate-forme ne fait pas que publier les projets : un véritable travail de conseil et d’accompagnement est proposé à tous les créateurs.

Les premiers projets déposés sur la plate-forme montre une grande créativité des internautes : – de la musique électro avec Mâche Machine, ou de la chanson française avec Mademoiselle Michelle ; – de la vidéo avec le court métrage « Zollo » de Philippe Chazarenc ; – des cours en mp3 proposés par une association de professeurs ; – des packs de de photographies libre de droits pour financer un voyage, ou des fonds d’écran ; – des idées d’articles de presse, de réalisations de bandes dessinées … les exemples ne manquent pas, tout comme l’imagination des internautes.

Plus d’infos sur Mutuzz


<- Actualité précédente: Comment stimuler un acheteur en ligne ?
->Actualité suivante: PageRank et pénalisations actuelles

Publié dans SMO, Web 2.0 & e-reputation |

Découvrez les articles sur le même thème

    Aucun article trouvé